Journées Professionnelles 2006

le 27 mars 2006

Prairies, élevage, consommation d'énergie et gaz à effet de serre

Energie et effet de serre : quelles évolutions pour l'agriculture ?

Riedacker A. Mousset J. Theobald O. Bodineau L. Racapé J.

La diminution des ressources pétrolières et le changement climatique vont peser fortement sur l'évolution de l'agriculture. Les objectifs nationaux sont de stabiliser les concentrations de gaz à effet de serre dans l'atmopshère, donc de diviser les émissions par 4 à l'horizon 2050. Par ailleurs, la dépendance de la France en produits fossiles importés incite à développer les valorisations énergétiques des biomasses.
Les inventaires des émissions pour le secteur agricole donnent des bilans différents selon les périmètres considérés. Il faut tenir compte non seulement des émissions de méthane et de protoxyde d'azote mais de l'ensemble des émissions liées à l'activité agricole, les sources et les puits de CO2, c'est-à-dire les variations de stocks de carbone, les réductions d'émission liées aux valorisations non alimentaires de la biomasse, etc. Il s'agira de rechercher de nouveaux équilibres entre la production maximale de biomasse par unité de surface tout en préservant la qualité des écosystèmes, la meilleure efficacité énergétique dans l'utilisation des terres et de réduire les émissions de GES par unité produite.
Les principales évolutions des pratiques agricoles envisageables à court terme concernent la maîtrise de la fertilisation azotée, la réduction de la consommation d'énergie, la méthanisation des effluents d'élevage et le changement d'utilisation des terres. Les perspectives de production et de valorisation de la biomasse pour l'énergie et les bioproduits sont par ailleurs très importantes. En France, 2 millions d'hectares de surface agricole pourraient être consacrés à la production d'énergie dès 2010. Les productions de biocombustible pourraient accroître sa contribution de 3 à 4 Mtep en 5 ans.
A plus long terme, l'objectif "facteur 4" nécessite une évolution beaucoup plus importante de l'agriculture. L'élaboration de stratégies agricoles requiert la mise au point d'approches intégrées prenant en compte l'ensemble des espaces agricoles et forestiers ainsi que toutes les conversions et utilisations des phytomasses et biomasses.

Télécharger l'article

PDF - 161,38 ko