Journées Professionnelles 2007

le 17 décembre 2007

Prairies, Fourrages & Impacts sur la Qualité de l'Eau

Prairies et qualité de l'eau. Evaluation des risques de lixiviation d'azote et optimisation des pratiques

VERTES F.

Simon J.C., Laurent F., Besnard A.
L'augmentation des teneurs en nitrate de l'eau dans la plupart des territoires d'élevage intensif et les réglementations européennes mises en place depuis 5 ans dans le cadre de la directive Nitrate puis de la directive cadre sur l'eau ont suscité de nombreux travaux, en particulier sur prairies, pour évaluer et prédire les risques de pertes d'azote sous les principaux systèmes de culture. Rappelons que les prairies occupent une place prépondérante dans les systèmes fourragers liés à la production laitère intensive d'Europe du Nord et de l'Ouest..
Le cycle de l'azote est particulièrement complexe dans les exploitations laitières, à cause de la multiplicité des compartiments, de la diversité et de l'importance des flux mis en jeu, des phénomènes de recyclage, et des interactions entre facteurs eux aussi très divers et variables : pratiques de fertilisation et d'utilisation, type de couvert végétal, caractéristiques des sols et des climats, impacts des animaux au pâturage, etc.
Les travaux menés en stations expérimentales en France et en Europe ont permis d'évaluer les pertes de nitrate par lixiviation ainsi que leur variabilité, de dégager les facteurs clés explicatifs et de proposer des indicateurs et des outils d'aide à la décision pour améliorer l'efficacité d'utilisation de l'azote et minimiser les pertes par lixiviation. Ils ont également permis de progresser dans la modélisation des processus impliqués dans le cycle de l'azote en prairie. Les études menées à l'échelle parcellaire intègrent peu à peu une approche pluri-annuelle, permettant à la fois d'intégrer la pérennité du couvert herbacé et l'effet des rotations prairies-cultures sur ces risques de pertes.

Télécharger l'article

PDF - 201,42 ko