Journées Professionnelles 2008

le 26 mars 2008

Prairies multispécifiques. Valeur agronomique & environnementale

La diversité spécifique dans le fourrage : conséquences sur la valeur alimentaire

PELLETIER P. Peccatte J.R. Aufrère J. DELABY L. Baumont R. SURAULT F. Niderkorn V. ANDUEZA D.

Les fourrages issus des prairies diversifiées (prairies temporaire multispécifiques, prairies naturelles et autres surfaces toujours en herbe) représentent les deux tiers des fourrages utilisés dans l'alimentation des herbivores. Optimiser la gestion des ces surfaces auxquelles on reconnaît de nombreux intérêts agronomiques et écologiques nécessite de bien connaître leur valeur alimentaire.
La valeur alimentaire d'une prairie diversifiée va dépendre en premier lieu de la composition du mélange d'espèces et de la valeur de ces espèces. Pour les associations semées qui utilisent généralement des graminées de bonne valeur alimentaire, la part de légumineuses, en faisant varier les teneurs en parois végétales et en matières azotées, va être souvent déterminante pour l'ingestibilité et la valeur azotée du fourrage. La digestibilité dépendra dans une moindre mesure de la composition du mélange.
Pour les prairies permanentes, les conditions de milieu et le mode de conduite de la prairie déterminent la composition botanique, et dans une large mesure la valeur alimentaire. Celle-ci dépend d'une part du type de graminées - les espèces n'ont pas la même valeur selon qu'elles présentent une stratégie de capture ou de conservation des ressources - et d'autre part de la proportion et du type de dicotylédones.
La valeur des graminées natives est moins bien connue que celle des graminées sélectionnées. Il en est de même de la valeur des dicotylédones non légumineuses, en particulier pour le rôle de certains composés secondaires pouvant améliorer l'utilisation de l'azote et réduire les rejets de méthane. Il est nécessaire de mieux comprendre les interactions entre plantes sur la digestion et l'ingestion des animaux. Dans les prairies diversifiées, cette dernière peut être stimulée dans la mesure où les animaux peuvent, par leurs choix alimentaires, constituer eux-mêmes leur ration.
A l'échelle de la saison de pâturage et du système fourrager, l'intérêt des prairies diversifiées réside dans une plus grande souplesse d'utilisation du fait d'une valeur alimentaire qui peut être plus stable dans le temps.

Télécharger l'article

PDF - 114,31 ko