Journées Professionnelles 2008

le 26 mars 2008

Prairies multispécifiques. Valeur agronomique & environnementale

Modélisation du fonctionnement de couverts prairiaux à flore complexe. Premiers résultats du projet DISCOVER (ANR Biodiversité)

Soussana J.F. Picon-Cochard C. Pontes L.S. Gross N. Reinhold T. Dähring H. Fontaine S. Pagès L. Wirth C. Maire M.

Le projet ‘DISCOVER' (ANR Biodiversité) étudie dans des expériences de longue durée en prairie plurispécifique plusieurs composantes de la biodiversité – diversité spécifique, diversité fonctionnelle et diversité génétique – et analyse leurs conséquences pour des processus clés de l'écosystème, tels que la productivité primaire. Les données expérimentales permettent de paramétrer et d'évaluer un modèle (GEMINI) mécaniste qui simule les dynamiques de populations (ou de types fonctionnels) d'organismes résidents (plantes et micro-organismes du sol) et leurs conséquences pour des processus comme la productivité, la décomposition et le pâturage. Ce modèle est structuré en une arborescence de classes permettant de simuler une à plusieurs populations végétales, couplées ou non à un sol, et à des herbivores. Les premiers travaux de modélisation ont porté sur le cas simplifié des associations semées graminée - trèfle. L'ambition du projet DISCOVER est de pouvoir appliquer ce modèle à des prairies à flore complexe, constituées par des espèces natives généralement moins bien connues. Le modèle a permis d'analyser les effets de la diversité spécifique et fonctionnelle pour la productivité du couvert, en tenant compte de la plasticité de forme et de fonction des espèces végétales. Trois exemples de résultats sont donnés. Ils concernent : le rôle de la plasticité des traits foliaires pour la réponse à l'azote des graminées ; le rôle de l'étiolement pour la réponse à l'ombrage d'une dicotylédone et le rôle du nombre d'espèces et de groupes fonctionnels pour la productivité des prairies à flore complexe. Les applications potentielles de ce modèle sont discutées.

Télécharger l'article

PDF - 204,13 ko