Journées Professionnelles 2008

le 16 octobre 2008

Diversité des systèmes fourragers de l'Europe laitière

Nouveaux développement des systèmes fourragers en Allemagne : lait ou biogaz ?

Benke M. Elsässer M.

La restructuration des exploitations laitières se poursuit en Allemagne comme ailleurs en Europe et, pendant que le cheptel diminue globalement, on note une forte augmentation du nombre de vaches laitières par exploitation. La productivité laitière augmente elle aussi de 120-150 kg par vache et an.
La filière laitière connaît différentes mutations en Allemagne. La plus frappante est la délocalisation des quotas laitiers des zones à fortes contraintes géographiques du sud de l'Allemagne vers les plaines herbagères traditionnelles du nord-ouest de l'Allemagne, où les structures et les conditions de production sont plus favorables.
Jusqu'à présent, la production de biogaz n'a eu que peu d'importance dans les régions herbagères traditionnelles en Allemagne. Elle s'est davantage développée dans les zones de polyculture - élevage à partir du maïs et aux dépens des taurillons et du lait. Aujourd'hui, avec les révisions de la loi sur les énergies renouvelables, il devient intéressant pour les exploitations laitières de produire du biogaz. Il n'est plus question de choisir entre le biogaz ou le lait, mais de savoir si le producteur laitier est prêt à se diversifier dans la production de biogaz en transformant le lisier et une partie des fourrages en électricité et chaleur pour assurer une 2ème source de revenu. Cependant, d'autres changements relatifs à la réglementation environnementale, la répartition des primes PAC, la volatilité des prix du lait et la perspective de la suppression des quotas suscitent craintes et débats.

Télécharger l'article

PDF - 126,15 ko