Numéro #89

15 mars 1982

Numéro non thématique

Comparaison des méthodes de pâturage ''intensif continu'' et ''intensif tournant'' pour la production de viande bovine

auteur : Leconte D. -

Depuis trois ans, un essai est conduit au Pin-au-Haras (Orne) pour comparer les gains de poids vif obtenus sur des jeunes bœufs avec ces deux méthodes de pâturage.La fumure azotée est d'environ 400 unités/ha.Les lots de bouvillons sont comparables en début d'année mais le chargement est ensuite adapté à la pousse de l'herbe pour chacune des deux techniques de pâturage.Le climat des trois années considérées a entraîné de nettes différences entre les deux traitements pour les conditions de pâturage et par conséquent pour la croissance des animaux.Les résultats sur animaux et les stocks fourragers effectués concluent nettement en faveur du pâturage tournant.Une réflexion sur l'économie des deux systèmes souligne l'intérêt très relatif des économies de clôture réalisées en pâturage continu intensif vis-à-vis des économies de fertilisation envisageables en pâturage tournant intensif, si l'on raisonne la fertilisation azotée. 

Télécharger l'article

PDF - 324,05 ko