Numéro #203

15 septembre 2010

Les usages émergents des surfaces prairiales et des espèces fourragères (2e partie)

La méthanisation des effluents d'élevage en France et en Europe : principe, état des lieux et perspectives

auteur : | co-auteurs :

La méthanisation est un procédé actuellement en pleine expansion en France, notamment du fait de ses avantages environnementaux (réduction des émissions de gaz à effet de serre, production d'énergie renouvelable...). Ce procédé permet, sous l'action d'une succession de transformations microbiologiques complexes (hydrolyse, acidogenèse, acétogenèse et méthanogenèse), de minéraliser une partie de la matière organique en biogaz composé majoritairement de méthane (CH4) et de dioxyde de carbone (CO2). Il est surtout mis en œuvre en milieu liquide et dans des réacteurs themo-régulés à 35-40°C. En méthanisation agricole, les substrats issus de l'exploitation (effluents d'élevage, ensilage...) peuvent être supplémentés avec des déchets provenant de l'industrie agro-alimentaire ou des collectivités. Le biogaz produit est valorisé par des moteurs de cogénération permettant de produire de l'électricité et de la chaleur. Les modèles de développement de la méthanisation sont différents à travers l'Europe avec notamment :- le modèle allemand développé à l'échelle de la ferme et basé sur la co-digestion d'effluents d'élevage et d'ensilage de maïs ;- le modèle danois avec des unités centralisées permettant la co-digestion des effluents d'élevage, des déchets industriels et des collectivités.En France, la filière est encore en cours de développement mais les projets réalisés et en cours semblent se situer à mi-chemin entre ces deux modèles emblématiques. 

Mots-clés : | | | | | | | |
Methane production from farm effluents in France and Europe : principle, inventory and prospects

Methane production is presently expanding in France, due to its environmental advantages (reduced greenhouse effects, production of renewable energy) and to the better price for the electricity from the bio-gas. The process involved, through the action of complex micro-biological transformations, mineralizes part of the organic substances into bio-gas. On the farms, it takes place mainly in a liquid environment, inside reactors thermo-regulated at 35-40°C (95-105°F). To the raw materials from the farms (livestock effluents, silages) are often added waste products issued from the agri-food industries or from communities. A profit is made from the bio-gas thus produced by generating electricity and heat together through ad hoc engines. In France, the prospects for methane production appear to lie between the German model (developed on the scale of the farm, of the digestion of livestock effluents and of maize silage together) and the Danish model (with centralized units treating at the same time effluents from livestock and waste products from industry and from the communities). 

Télécharger l'article

PDF - 451,78 ko