Numéro #21

15 mars 1965

Numéro non thématique

Considérations sur l'amélioration possible des pâturages du désert syrien

auteur :

La présence de six millions d'ovins disposant d'environ 150 millions d'hectares de pâture, dont 100 millions consacrés au pâturage extensif, pose un problème très grave en matin d'affouragement continu.Ce problème pourrait être partiellement résolu par l'adoption d'une politique d'abattage saisonnier ou encore une diminution du troupeau d'un cinquième à la moitié selon les régions.Quelle que soit la décision retenue, le coup de frein à donner à l'extension intempestive du troupeau sous-entend que des mesures particulières soient prises en matière de commercialisation des produits animaux et de rationalisation des méthodes d'élevage.
Par ailleurs, l'application de lois élémentaires devrait limiter les causes de désertification des pâturages à l'égard desquelles l'action de l'homme reste prépondérante et conduire à une amélioration des pâturages. Cependant, tout programme arrêté en matière d'amélioration de la production fourragère implique une collaboration étroite entre dirigeants et intéressés, sans laquelle le problème reste insoluble. 

Possible improvement of pastures in the Syrian Desert

There are 6 millions sheep living on about 150 millions ha, of which 100 millions are rough grazings and this raises a very severe problem if these animals are to be fed continuously.This could be partially solved by a seasonal slaughtering policy or by reducing the flocks by one fifth to one half according to the regions concerned. Whichever solution is adopted, the yet uncontrolled extension of the flock must be stopped and this involves the organization of the market of animal products and the rationalization of stock-rearing methods.
Moreover, the application of elementary principles should limit the transformation of pastures into deserts, a process for which man is mainly responsible, and should also improve the productivity of these pastures.However, any scheme for the improvement of forage production involves a narrow collaboration between the administration and the stock-breeders. 

Télécharger l'article

PDF - 452,36 ko