Numéro #191

18 octobre 2007

Productions fourragères et adaptations à la sécheresse (2e partie)

Evaluation du risque d’abondance du campagnol des champs (Microtus arvalis) en fonction du type de prairie

auteur : | co-auteurs :

Les populations du campagnol des champs (Microtus arvalis) sont soumises à des fluctuations d'abondance importantes. A l'échelle parcellaire, ces fluctuations sont très variables d'une parcelle à l'autre. Dans cette étude, nous avons comparé différents types de prairie : les prairies permanentes pâturées, fauchées et pâturées, uniquement fauchées et les prairies temporaires à base de légumineuses, essentiellement de la luzerne (Medicago sativa). Les prairies uniquement fauchées (permanentes et temporaires) présentent les densités les plus élevées imputables à la nature du couvert herbacé (hauteur et densité, présence de légumineuses) et au type de conduite prairiale. L'habitat se révèle plus favorable aux campagnols : quiétude et prolificité supérieures, meilleure protection contre la prédation. Pour maintenir les populations à un niveau de densité non dommageable à la production fourragère, quelques préconisations sont énoncées. Elles concernent les conduites culturales (entretien des parcelles, durée de la rotation), l'aménagement des territoires (forme et distribution des parcelles ; plantation de haies ; connectivité des milieux boisés) et la protection de la faune prédatrice.

Mots-clés : | | | | | | | | | | | |
Evaluation of the risk of abundance of field voles (Microtus arvalis) according to the kind of pasture

The populations of field voles (Microtus arvalis) are greatly fluctuating. At the field scale, they vary a lot from one plot to another. We compared in this study various types of pastures : permanent pastures, grazed, mown and grazed, or only mown, and leys with legumes, mainly with lucerne (Medicago sativa). The meadows (i.e. the pastures, permanent or not, that are only mown) have the highest densities of voles, due to the nature of the sward (height and density, presence of legumes) and to the kind of management. The habitat is more favourable to the voles there : greater quietness and prolificity, better protection against the predators. To maintain the vole population densities at a level not harmful to the production of forage, some measures are described. They regard the management of the land (upkeep of the fields, duration of the rotations), land-use planning (form and distribution of the fields, creation of hedges, connection with wooded areas), and the protection of the predators.

Télécharger l'article

PDF - 299,20 ko