Numéro #219

24 septembre 2014

Concilier productivité et autonomie en valorisant la prairie (2ème partie)

Effet de la salinité sur la production et la qualité fourragère de populations de luzerne dans la région de Marrakech (Maroc)

auteur : | co-auteurs :

Au Maroc, la luzerne représente 22 % de la superficie en cultures fourragères et 50 % des unités fourragères totales. Cette culture, essentielle pour les systèmes d'élevage traditionnels, est menacée dans de nombreuses zones par la salinisation croissante des sols et des eaux d'irrigation. L'étude de sa grande diversité génétique offre des perspectives.L'effet de la salinité sur le rendement fourrager et sur la qualité du fourrage a été étudié chez 4 populations marocaines de µMedicago sativa µL. La culture (en plein champ) a été irriguée ; le traitement salin consistait en l'ajout de 7 g/l NaCl à l'eau d'irrigation. Les mesures sur les plantes ont été réalisées pendant 3 coupes successives. Les résultats obtenus ont montré que la salinité a négativement affecté le rendement fourrager (réductions de 19,34 à 25,65 %) et la qualité du fourrage (réductions du rapport feuilles/tiges et de la teneur des plantes en protéines et en azote). Des différences significatives entre les populations étudiées ont été constatées, la population Tata s'avérant la plus tolérante aux conditions de salinité appliquées.

Mots-clés : | | | | | | | | | | | |
The effect of salinity on yield and forage quality of alfalfa populations in the Marrakech region (Morocco)

In Morocco, alfalfa is a key crop in traditional farming systems; however, yields are threatened in many areas because soils and irrigation water are becoming increasingly saline. The effect of salinity on alfalfa yield and forage quality was examined using three successive harvests of four Moroccan alfalfa populations. The crops, grown in fields, were irrigated; plants in the treatment group received saline water (7 g/l NaCl). The results show salinity had a negative effect on alfalfa yield (which was 19.34 to 25.65% lower in the treatment group) and forage quality (plants had reduced leaf-to-stem ratios and lower protein and nitrogen contents). Significant differences among alfalfa cultivars were observed: the Tata population was the most tolerant of the experimental saline conditions.

Télécharger l'article

PDF - 182,64 ko