Numéro #182

01 juin 2005

Génétique et prairies (1re partie)

La diversité génétique dans les prairies naturelles suisses et son utilisation en sélection

auteur : | co-auteurs :

Les écotypes présents dans les prairies naturelles sont une source importante de diversité génétique pour la sélection des plantes fourragères.
Pour le trèfle violet, en Suisse, les variétés locales restent la ressource génétique la plus importante, plutôt que les écotypes de trèfle violet sauvage. De nouveaux résultats moléculaires confirment que le trèfle violet suisse de longue durée dit Mattenklee provient de l'introduction historique de trèfle violet cultivé des Pays-Bas. Néanmoins, les écotypes de trèfle violet des prairies naturelles sont utilisés dans des programmes de rétro-croisement pour introduire des caractères spécifiques, par exemple l'aptitude à la pâture.
Les écotypes du ray-grass d'Italie non alternatif apparaissent particulièrement intéressants pour la sélection. Une collection récente a relevé un niveau élevé de résistance au flétrissement bactérien, qui était lié à la présence de souches agressives du pathogène Xanthomonas translucens pv. graminis. Cette résistance a permis de sélectionner avec succès des variétés à partir d'écotypes par un schéma simple de sélection récurrente. La résistance à la rouille, nettement insuffisante dans les écotypes, reste un critère majeur à améliorer.
Les écotypes de fétuque des prés nécessitent en revanche une sélection pendant plusieurs générations pour obtenir des variétés utiles. Les écotypes de fétuque des prés présentent une résistance au Xanthomonas inférieure à celle de la variété témoin, mais ils hébergent l'endophyte bénéfique Neotyphodium uncinatum. La symbiose avec ce champignon, qui ne cause pas la production d'alcaloïdes nuisibles aux animaux dans les plantes infestées, est utile pour la résistance aux pucerons et aux maladies fongiques et améliore la force de concurrence.
La diversité génétique dans les prairies naturelles est à la base de la réussite internationale des programmes suisses de sélection de plantes fourragères. Son maintien mérite une attention accrue en recherche et en politique agricole.

Mots-clés : | | | | | | | | | |
Natural diversity in the Swiss natural grasslands and its utilization for breeding

The ecotypes present in the natural grasslands of Switzerland are an important source of genetic diversity, which is useful for the breeding of forage plants. Three species are considered here : Red Clover, Italian Ryegrass, and Meadow Fescue.
In Red Clover, the local strains used on the farms remain the most important genetic resource, rather than the wild ecotypes. New molecular results confirm that the Swiss long-lived Red Clover 'Mattenklee' does not derive from wild plants growing in the region, but rather from strains introduced in historical times from the Netherlands, where they had been cultivated. Nevertheless some ecotypes from Swiss natural grasslands are being used in back-crosses in order to introduce some specific characters, such as the resistance to grazing. The ecotypes of Italian Ryegrass with no winter requirement for heading seem particularly interesting in a breeding programme. In a recent collection, a high level of resistance to bacterial wilt was found, linked to the presence of aggressive strains of the Xanthomonas translucens pv. graminis pathogen. This resistance makes it possible to create new cultivars thanks to a simple process of recurring selection. Resistance to rust, which is markedly insufficient in the ecotypes, remains a major character to improve. Contrary to Italian Ryegrass, the ecotype of Meadow Fescue cumulate disadvantages, requiring several generations of breeding before a useful forage cultivar can be created. On the other hand, a large majority of Meadow Fescue ecotypes contain the beneficial endophyte Neotyphodium uncinatum. The symbiosis with this fungus, which does not cause the production of alcaloids detrimental to the animals feeding on infested plants, is useful for the resistance to aphids and to fungal diseases, and improves the competitivity of the plants.
The genetic diversity existing in the natural grasslands of Switzerland is one reason of the international success of the Swiss forage breeding programmes. It should be maintained through an increased attention given to it in research and in agricultural policies. The programmes initiated in the global context of the conservation and the sustainable utilization of genetic resources will contribute to the improvement of the knowledge of the potential of natural grasslands, acting as the source of genetic diversity.

Télécharger l'article

PDF - 638,12 ko