Numéro #31

15 septembre 1967

La production fourragère en montagne

Perspectives de développement des productions animales dans le nord du Massif Central

auteur :

Dans les zones montagneuses de l'Auvergne et du Limousin la quasi totalité de la production de ces régions relève de l'élevage.L'état actuel des productions animales n'est pas encourageant.- Le matériel zootechnique est médiocre et mal connu.- Le niveau technique du producteur est faible.- Le niveau de production est faible.- La commercialisation est liée à la qualité du produit.Il s'agit cependant de plateaux aux pentes faibles où l'herbe vient facilement. Ces 100.000 ha d'estives volcaniques d'excellente qualité constituent une richesse appréciable et probablement unique en Europe.Des terres devraient être abandonnées à la forêt dans le double but de produire du bois et de favoriser le tourisme.Sur les sols granitiques, les fermes d'élevage de taille moyenne sont isolées, le système de production devrait donc être semi-intensif et permettre les relations sociales à distance.Sur les sols volcaniques de moyenne altitude, les zones agricoles pourraient être axées vers une production laitière intensive ou la production d'animaux maigres.Dans les régions volcaniques d'altitude, la zone d'estivage devrait être aménagée pour une utilisation rationnelle en vue de produire des jeunes mâles et femelles.Les solutions esquissées par la SOMIVAL sont les suivantes :- Définir la place qui revient à l'élevage et à la forêt.- En zones laitières, améliorer la productivité et les techniques d'élevage des jeunes.- Pour remplacer le lait en zone granitique, la production ovine, semi-intensive, peut être une solution.- Elever et vendre des animaux maigres aux producteurs de viande jeune.- Instaurer un nouveau mode d'utilisation des estives.L'auteur insiste sur la nécessité d'aménager des routes et adductions d'eau, et de développer les différents services de l'agriculture. 

Mots-clés : | | | | | | | |
Prospects of developping the animal productions in the Massif Central

In the mountainous areas of Auvergne and of Limousin production consists almost exclusively in stock-rearing.The present state of the animal productions is not hopeful.- The animal material is poor and unperfectly known ;- The technical level of the farmers is low ;- The production level is low ;- Commercialization depends on the quality of the product.The region however is made up of gently sloping table-lands, where grass grows well. These 100 000 hectares Summer postures of volcanic nature are excellent and constitute an appreciable wealth, probably unique in Europe.Some land should be given up for forestation, in order both to produce timber and to foster touring.On the granitic soils, the stock-breeding farms of medium size are isolated ; the production system therefore should be semi-intensive and facilitate long-distance social relations.On the volcanic soils at high altitude, the areas for Summer grazing should be arranged for the rational rearing of young males and females.The solutions drafted by the SOMIVAL society are as follows :-Determining the areas fit for forestry and those fit for stock-breeding.- In the milk - producing areas, improving the productivity and the rearing techniques for young stock.- In order to replace dairying in the granitic areas, the semi-intensive rearing of sheep may be a solution.- Rearing and selling lean animals to producers of young meet.- Creating a new method of management for the Summer pastures.The author emphasizes the necessity to build roads and water supplies, and to develop the various services of agriculture. 

Télécharger l'article

PDF - 420,23 ko