Numéro #39

15 septembre 1969

Les potentialités des cultures fourragères : herbe pérenne et plantes de courtes durée (2e partie)

Aspects économiques du choix des productions fourragères : les données nécessaires au choix d'un système d'alimentation pour un troupeau de grande taille

auteur : | co-auteur :

L'auteur illustre par un exemple la démarche  à entreprendre pour le traitement d'un problème au moyen de la programmation linéaire.L'exemple choisi concerne une étable de cent soixante vaches laitières alimentées en zéro-grazing. Les surfaces disponibles sont, dans ce cas, de 160 ha.Les différentes phases du travail sont les suivantes :- recueil des données de base disponibles ;- établissement d'un modèle et analyse des solutions ;- expression de besoins nouveaux en données plus fines ou plus diversifiées.Ce travail ne peut être réalisé par l'économiste seul et nécessite, à tous les niveaux, une coopération avec les spécialistes des différentes disciplines concernées, dans le cas particulier traité :- productions fourragères,- nutrition animale,- machinisme agricole,- génie rural ou civil.Il faut également une bonne coordination entre ces différents spécialistes (cohérence des données).Compte tenu des nombreuses difficultés rencontrées et de la complexité du travail, les résultats de programmes sont à interpréter avec prudence et, dans la décision finale, ne constitueront qu'un élément du choix. 

Mots-clés : | | |
Economical aspects of the choice of forage productions : necessary data for the choice of a feeding system for a large-sized herd

The author gives an example of the process to undertake in order to treat a problem by means of linear programming.The example chosen is that of a dairy herd of 160 cows, with zero-grazing. The available area, in this case, measures 160 ha.The different stages of the work are as follows :- gathering of the available basic data,- setting up of a model and analysis of solutions,- expression of new requirements in terms of finer or more diversified data.This work cannot be carried out by the economist alone, but requires co-operation, at all levels, from the specialists of the various branches concerned, in each particular case :- forage productions.- animal nutrition,- agricultural machinery,- agricultural or civil engineering.There must also be a good co-ordination between these different specialists (coherency of data) .Allowing for the numerous difficulties encountered and for the complexity of the work, the resulting programs have to be interpreted with caution and, in the final decision, will only be one of the elements of choice. 

Télécharger l'article

PDF - 545,37 ko