Numéro #203

15 septembre 2010

Les usages émergents des surfaces prairiales et des espèces fourragères (2e partie)

La valorisation des effluents et produits d'exploitation par la méthanisation. Exemple d'un cas concret dans le Loiret : le GAEC Beets

auteur :

La méthanisation est une filière naissante de production d'énergie renouvelable susceptible d'intéresser des exploitations agricoles. Dans le Loiret, le GAEC *Beets* a mis en place une unité de méthanisation, qui a donné lieu à 2 études technico-économiques pour optimiser le fonctionnement du digesteur et améliorer la valorisation des digestats.La principale source de matières premières de cette unité de 150 kWh est constituée par des effluents d'élevage (lisiers, fumier), complétés par des productions agricoles et des déchets agro-alimentaires. Grâce à un co-générateur performant et à l'utilisation de la chaleur dégagée, l'électricité est revendue 0,136 €/kWh. Les analyses du digestat réalisées en 2009 montrent l'évolution de la composition des matières au cours de la méthanisation, ainsi que les variations de composition des digestats selon leur teneur en matière  sèche. Des expérimentations de cultures de maïs et sorgho (en culture annuelle ou dérobée) ont également été mises en place pour juger de leur intérêt dans cette filière. 

Mots-clés : | | | | | | | | | | | | | | |
Utilization of effluents and of products from farms for the production of methane. Actual case in the département of Loiret : a farm run by Messrs Beets in co-operation

The production of methane is a new way of creating renewable energy which may be applicable to farms. In the département of Loiret, a methane-producing unit with a capacity of 150 kW-hour was set up by farmers, Messrs Beets, working in co-operation. Its main source of raw materials is constituted by farm effluents 'farmyard manure, slurry), complemented by agricultural products and waste. Thanks to a high-performance co-generator and to the utilization of the heat emitted, electricity could be produced and resold at 0.136 euros per kW-hour. The residues of the process were analysed in 2009 and the results showed how the composition of the substances changed during the production of methane and how the nitrogenous compounds varied with the dry-matter contents of the residues. Trials with maize and sorghum (as annual crops or as catch-crops) were set up to assess their possible use in this way. 

Télécharger l'article

PDF - 409,71 ko