Numéro #203

15 septembre 2010

Les usages émergents des surfaces prairiales et des espèces fourragères (2e partie)

Les prairies d'abissage en Ardenne belge. Un patrimoine naturel remarquable à sauvegarder

auteur : | co-auteurs :

Au-delà de l'intérêt patrimonial, certaines pratiques agricoles anciennes peuvent présenter un intérêt environnemental. C'est le cas de l'abissage, pratiqué en Ardenne belge et qui contribue à maintenir une biodiversité remarquable.L'abissage consistait à irriguer les prairies de versant et de fond de vallée, tout au long de l'année, notamment pour les fertiliser. Associée à une fauche tardive, cette technique permettait de réaliser les stocks fourragers nécessaires dans cette région semi-montagnarde. Ce type de pratique était assez répandu en Europe et mentionné au 15£e£ siècle en Ardenne. Il a conduit à une diversification de la végétation, selon sa localisation dans les vallées, et au développement d'espèces neutrophiles à calcicoles, assez exceptionnelles dans la région. On peut encore observer des vestiges de ces anciens canaux d'irrigation dans la plupart des vallées de l'est de l'Ardenne. 

Mots-clés : | | | | | | | |
Traditionally irrigated pastures in the Belgian Ardenne : a remarkable natural patrimony to be safeguarded

Certain ancient agricultural practices, apart from their patrimonial value, may have environmental advantages. This is the case with the traditional irrigation of pastures by gravity (locally known as 'abissage', found in the Belgian Ardenne and which contributes to the maintenance of a remarkable bio-diversity. This practice consisted in irrigating pastures on slopes and in valley bottoms all the year round, especially for fertlizing them. Associated with late mowings, it secured the necessary forage stores in this semi-mountainous region. This type of practice was fairly widespread in Europe and is mentioned in the XVth century in Ardenne. It led to a diversification of the flora, depending on the location in the valleys, and to the development of neutrophilous to calcicolous species rather exceptional in that region. Remains of these ancient irrigation channels can still be seen in most valleys of eastern Ardenne. 

Télécharger l'article

PDF - 160,40 ko