Numéro #84

15 décembre 1980

Numéro non thématique

Quelques aspects de l'utilisation agricole des terres marginales en montagne

auteur : | co-auteur :

Les conditions naturelles placent une grande partie des régions herbagères de montagne en zone dite « marginale» sur le plan agricole. Ces régions jouent cependant un rôle important et leur exploitation est indispensable, bien que difficile. Leur potentiel de production en fourrage n'est pas négligeable. La qualité de ces herbages dépend en grande partie de leur composition botanique. Maintenir un bon équilibre entre les meilleures graminées et légumineuses fourragères n'est possible que si certaines règles sont respectées dans les modes d'exploitation en fauche et en pâture.
L'utilisation pastorale de ces surfaces revêt une grande importance. Le pâturage tournant sur environ six parcs a régulièrement fourni les meilleurs résultats au cours de plus de dix années d'expérimentation dans ces zones. L'effet de l'animal sur
la végétation est très différent avec les bovins ou avec les moutons, beaucoup plus sélectifs dans leur manière de brouter l'herbe. Les bovins mettent aussi mieux en valeur les herbages de bonne qualité et dominent plus aisément la végétation des anciennes friches que les ovins.
Pour l'amélioration ou la rénovation des herbages dont la composition botanique est fortement dégradée, il est parfois nécessaire de recourir à des méthodes de semis faisant appel à un travail minimum du sol. La pratique du semis direct sous diverses formes permet d'obtenir de bons résultats, bien que l'emploi de nombreuses machines soit difficile en montagne. La mise au point de méthodes de semis simplifiées est d'une grande importance pour l'amélioration à long terme de nombreuses surfaces herbagères de ces zones.

Some aspects of the utilization of marginal lands in the mountains

Because of natural conditions, a large portion of mountain grasslands are situated in regions which, agriculturally, are classified as " marginal". These regions, however, do play an important part, and it is indispensable, albeit difficult, to put them to use. Their forage-yielding potential is not negligible. The quality of these grasslands largely depends on their botanical composition. A good balance between the best herbage grasses and legumes can only be maintained if the mowing and grazing management follows certain rules.
The utilization of grazing of these lands is very important. Rotational grazing on about 6 paddocks regularly yielded the best results during more than ten years of trials in these regions. The influence of the animals on the swards is quite different with
cattle and with sheep, as the latter are much more selective in their browsing behaviour. Cattle make also a better use of good quality grasslands, and dominate more easily than sheep the plant growth of ancient rough lands.
In order to improve or to renovate grasslands where the botanical composition is badly damaged, it is sometimes necessary to sow with the least amount of soil cultivation. Various forms of direct drilling have given good results, although the use of many machines is difficult in the mountains. It is of great importance to develop simplified sowing methods for the long-term improvement of many grasslands in these regions.

Télécharger l'article

PDF - 705,00 ko