Numéro #55

15 septembre 1973

Numéro non thématique

Facteurs agissant sur l'efficience des engrais azotés, en production intensive de fourrage de Chloris gayana

auteur : | co-auteur :

A La Réunion, Chloris gayana, graminée fourragère tropicale peut, avec une forte fertilisation azotée, dépasser des rendements annuels de 40 tonnes de matière sèche à l'hectare, en zone littorale, à l'irrigation. L'efficience de l'engrais azoté est faible, souvent voisine de 50 %. Un délai entre la coupe et l'apport d'azote permet d'augmenter légèrement ce taux ainsi que la coupe rase. L'enfouissement de matières organiques peut, dans certains cas, l'améliorer légèrement. On n'a pas observé de différence entre divers engrais azotés.
En culture irriguée, la récupération de l'azote est meilleure en hiver qu'en saison chaude et pluvieuse, au cours de laquelle le lessivage peut être important. En moyenne altitude, sans irrigation, l'efficience de l'azote est très faible en saison sèche et fraîche, elle est maximale au début de la saison pluvieuse. 

Mots-clés : | | | | | |
Factors acting on the efficiency of the nitrogen fertilization of Chloris gayana, intensively produced for forage

In Reunion Island, the tropical grass Chloris gayana may yield annually more than 40 tons D.M. per hectare with large Nitrogen dressings, near the sea-shore, under irrigation. The efficiency of the Nitrogen fertilizers is low, amounting often to about 50 per cent. If there is a delay between the cut and the dressing, this efficiency may be increased to a small extent, and also if the cuts lire close. When organic matter is ploughed in, it may also in some cases be somewhat bettered. No differences have been observed between various nitrogenous fertilizers.
Under irrigation, the utilization of Nitrogen is better in Winter than in the hot rainy season, during which leaching may be important. At medium altitudes, without irrigation, the efficiency of Nitrogen is very low during the dry and cool season, and is greatest at the onset of the rains. 

Télécharger l'article

PDF - 306,42 ko