Numéro #120

15 décembre 1989

Numéro non thématique

Chez les éleveurs laitiers spécialisés du Haut-Pays d'Artois : réduction de la part de ray-grass d'Italie dans les systèmes fourragers

auteur : | co-auteur :

Le Haut-Pays d'Artois (Pas-de-Calais) est une zone d'élevage traditionnelle qui s'est progressivement spécialisée en production laitière. Les systèmes fourragers des éleveurs du GVA de Lumbres ont évolué en plusieurs étapes : adoption puis maîtrise de l'ensilage de ray-grass d'Italie, supplanté pour l'alimentation automnale par l'ensilage de blé immature. Pour l'alimentation hivernale, la part d'ensilage de ray-grass a diminué de 50 à 35% en faveur de l'ensilage de maïs, mais au détriment de la sécurité des systèmes fourragers. C'est pourquoi la betterave fourragère et un peu de foin de prairie temporaire (ray-grass anglais et fétuque élevée) ont été réintroduits, avec un effet positif sur la qualité du lait. Actuellement, après l'instauration des quotas laitiers, les éleveurs étudient les diverses possibilités d'évolution et la place que pourraient occuper les prairies.

Mots-clés : | | | | | | |

Upper Artois (Pas-de-Calais) is by tradition a region where animals are reared ; it has progressively specialized in dairying. There have been several stages in the evolution of the forage systems practised by the dairy farmers of a farm advisory group round Lumbres : first adoption, then mastery of Italian ryegrass silage, replace in Autumn by unripe wheat silage. In the Winter feed, the part of ryegrass silage has declined by 50 to 35% in favour of maize silage, but this occurred at the expense of the security of the forage systems. This is why forage beets and some hay from leys (perennial ryegrass and tall fescue) have been reintroduced, with a favourable effect on milk quality. At the present time, after the introduction of milk quotas, the farmers are studying various possibilities of evolution and the possible place of pastures.

Télécharger l'article

PDF - 556,33 ko