Numéro #189

16 avril 2007

Prairies, élevage et dynamiques des territoires

La gestion fourragère dans les élevages laitiers des Andes sèches : rationalité et performances

auteur : | co-auteur :

Depuis une quinzaine d'années, l'élevage bovin laitier connaît dans diverses régions andines un important développement. Le lait, transformé en fromage ou vendu sous forme de lait cru, permet aux familles paysannes de disposer d'un revenu régulier déterminant pour leur sécurité alimentaire. Méconnues, les pratiques d'élevage dans ces systèmes de production laitiers andins sont souvent considérées à tort comme peu performantes et inadaptées.
Le suivi sur une campagne de huit familles d'une communauté paysanne des Andes péruviennes sèches et l'analyse de leurs pratiques d'élevage constituent le support de la réflexion menée dans cet article sur la cohérence de la gestion fourragère dans ces élevages laitiers soumis à de fortes contraintes. L'allotement des bovins, le pâturage tournant des luzernières irriguées par les vaches laitières en production, le recours à d'immenses surfaces de parcours et les échanges de fourrages sur pied permettent aux éleveurs de Sinto, dans un climat très sec, de produire du lait toute l'année. Le volume de lait produit par une famille et sa régularité au cours d'une campagne sont néanmoins étroitement dépendants de la superficie de foncier irrigué à laquelle elle a accès. Les faibles performances laitières par vache n'empêchent pas l'obtention de bons rendements laitiers par hectare de luzerne, ce qui correspond à la fois à une optimisation du système par rapport au principal facteur limitant et à une gestion des risques.

Mots-clés : | | | | | | | | | | |
Forage management in dairy farms in the dry regions of the Andes : rationality and performances

For some fifteen years, dairy cattle farming has been considerably developing in various parts of the Andes. Milk is transformed into cheese or sold fresh, giving rural families a regular income which secures their food supply. The stock-rearing practices in these Andean dairying systems are unrecognized and are often considered, wrongly, as underperforming and inadequate.
Eight families, belonging to a rural community in the dry parts of the Peruvian Andes (in Sinto), were monitored during a whole season; the analysis of their stock-rearing practices constituted the basis of this paper's assessment of the forage management in use in these dairy farms subject to severe constraints. The allotment of cattle heads, the rotational grazing of irrigated lucerne pastures by the cows in milk, the availability of huge rangelands, and the swapping of foggage make it possible for the Sinto farmers to produce milk all the year round, in spite of their very dry climate. The amount of milk produced in each family and its regularity during the year depend narrowly however on the area of irrigated land to which they have access. The low milk performances per cow are no obstacle to a good output per hectare of lucerne, which corresponds to both an optimal use of the main limiting factor and to a good risk management.

Télécharger l'article

PDF - 808,93 ko