Numéro #195

17 novembre 2008

Prairies multispécifiques Valeur agronomique et environnementale (2e partie)

Systèmes fourragers laitiers, pressions organiques et fertilisation : cas des zones laitières d’Ille-et-Vilaine

auteur :

L'analyse des systèmes fourragers laitiers de l'Ille-et-Vilaine a été entreprise grâce aux données du Syndicat du Contrôle Laitier et à l'adaptation des références Corpen (1999-2001) aux élevages de ce département. Les pressions organiques d'azote et de phosphore des exploitations bovines laitières sont de bons indicateurs pour la qualité des diagnostics agri-environnementaux et les bilans agronomiques d'une exploitation ou d'un bassin versant. Les systèmes herbagers (1,42 UGB et 6 000 l/ha SFP) supportent des pressions organiques modérées pour les SAU et SFP (100 à 124 kg N/ha, 40 à 50 kg P2O5/ha), mais faibles pour les prairies (75 kg N et 25 kg P2O5/ha). Les systèmes mixtes herbe-maïs très fréquents sont à l'origine de pressions voisines et moyennes (83 à 86 kg N/ha SAU, 123 à 128 kg N/ha SFP et 35 à 55 kg P2O5/ha SAU et SFP ) en raison des compensations dues aux niveaux de chargement et de lactation en augmentation, alors que les rejets individuels diminuent avec la part croissante de maïs. Avec un chargement et une production de lait élevés (1,92 UGB et 8 500 l/ha SFP), les pressions des systèmes "maïs dominant" sont les plus élevées pour la SFP (140 kg No et 63 kg Po- P2O5/ha) et les prairies (100 kg N/ha et 33 kg Po-P2O5) mais, par ha de SAU, elles ne dépassent pas 90 kg N et 40 kg P2O5 à cause des surfaces en cultures plus importantes dans ce système intensif. Une analyse complète des systèmes fourragers principaux de type herbager, mixte herbe-maïs et maïs dominant, fournit une cohérence agro-zootechnique et une qualité de diagnostic qui apparaissent supérieures à celles observées à partir des résultats moyens du regroupement par petite région naturelle et par niveau de lactation, des données individuelles recueillies et traitées par le Syndicat du Contrôle Laitier de ce département.

Mots-clés : | | | | | | | | | | | | | | | |
Forage systems for dairying, organic pressures and fertilisation : case of the dairying areas of Ille-et-Vilaine

The département of Ille-et-Vilaine is the largest dairy producer in France. The data from the Contrôle Laitier (equivalent of the Milk Marketing Board) for the area make it possible to utilize the simplified Corpen references, to characterize the organic nitrogen and phosphorus pressures and to analyse the results per type of forage system in particular. The grassland-based systems support moderate organic pressures on the Useable Farm area and the Main Fodder area (approximately 110 kg N/ha, 45 kg P2O5/ha), but on the pastures the pressures are low (75 kg N/ha and 25 kg P2O5/ha). In the grass - maize systems, which are very frequent, the pressures are similar. In the systems where maize is dominant, the stocking rates and the milk yields are large, and the pressures on the Main Fodder area reach the highest values (140 kg N/ha and 63 kg P2O5/ha), but relatively to the Useable Farm area, they do not get beyond 90 kg N and 40 kg P2O5/ha, because of the larger size of the crop lands. A complete analysis per type of forage system shows that the results obtained are consistent from the crop and animal husbandry point of view and that the quality of the diagnoses is satisfactory, which is not the case with the average results obtained from amalgamations per small natural region or per level of lactation.

Télécharger l'article

PDF - 375,88 ko