Numéro #213

15 mars 2013

Prairies permanentes : de nouveaux atouts pour demain (2e partie)

Proposition d'un nouvel indicateur global de durabilité des exploitations d’élevage

auteur : | co-auteurs :

L'évaluation de la durabilité globale des exploitations agricoles doit pouvoir être réalisée quelque soit leur système. La complexité des exploitations d'élevage, qui comportent à la fois des animaux, des cultures et/ou des prairies, amène à concevoir un indicateur qui repose sur des concepts agronomiques et quantifie les flux d'éléments selon une méthode novatrice et transposable.
L'indicateur proposé ici (PAEP) est bâti autour de la notion de « ressources renouvelables et non renouvelables » en énergie et azote. Il repose sur 4 composantes : la production végétale, l'autonomie, l'efficacité et la pérennité, évaluée par les restitutions d'origine végétale et animale. Le calcul de ces composantes nécessite des informations simples et disponibles sur l'exploitation. Il est illustré par un exemple détaillé issu d'une exploitation laitière. Les atouts et limites de l'indicateur sont discutés. Des perspectives d'évolution sont proposées incluant le recours à d'autres ressources. Les concepts utilisés permettent d'envisager ultérieurement l'extrapolation à d'autres types d'exploitation. 

Mots-clés : | | | | | | | | |
Proposal for a new indicator for assessing the global sustainability of livestock farms

One should be able to assess the global sustainability of farms regardless of their production system. The complex structure of livestock farms which depends on managing herds, crops and/or grassland, requires a benchmarking system that is based on agronomic concepts and quantifies input using a innovative and readily-transposable method. In this case, the proposed indicator is built on the notion 'of renewable and non-renewable sources' for energy and nitrogen, and rests on 4 elements: crop production, self-sufficiency, efficiency and persistence, evaluated on the basis of organic recycling (plant and animal waste). Calculating these elements requires accessible farm data.The example below illustrates the case of a dairy farm. Assets and short comings of this indicator are discussed. 

Télécharger l'article

PDF - 784,33 ko