Numéro #31

15 septembre 1967

La production fourragère en montagne

Niveau actuel de la production végétale dans les régions de montagne du Massif Central et potentialités

auteur :

Depuis trois ans des 6tudes sur les potentialités d'un certain nombre de cultures ont été entreprises dans le Domaine I.N.R.A.-S.E.I. de MARCENAT. Le domaine se situe à 1.070 m d'altitude dans la petite région agricole dite du Cézellier.Le climat se caractérise par une température moyenne qui ne dépasse pas 8°, une pluviométrie dépassant 1.200 mm, et des vents d'ouest dominants. L'obstacle climatique à la croissance des végétaux est la température.Le niveau actuel de production des prairies permanentes dites «prés» qui se trouvent dans les fonds de talweg ou à flanc de coteau, se situe entre 6 et 7 tonnes/ha de M.S. (la fumure minérale est pratiquement nulle).Pour les prairies dites «montagnes» qui sont exploitées en pâturage libre avec parcage d'animaux, la production se situerait aux environs de 1.000 kg/ha de M.S.Les cultures en montagne sont peu nombreuses et n'intéressent qu'une faible superficie.Les résultats obtenus à MARCENAT peuvent apporter une contribution à l'étude des potentialités fourragères.
Le potentiel de production de la prairie permanente travaillée légèrement est assez élevé (10,8 tonnes/ha de M.S.). Pour la prairie temporaire, on peut penser dépasser régulièrement 13 tonnes/ha de M.S.Les fourrages annuels n'ont été envisagés que comme plantes pionniers afin de faciliter l'installation ultérieure d'autres espaces plus délicates.Pour les céréales, orge et avoine, et la pomme de terre, les rendements se sont révélés intéressants, mais il n'existe actuellement aucun circuit de commercialisation dans beaucoup de secteurs.Le niveau actuel comparé au potentiel de production estimé à partir des résultats obtenus à MARCENAT et de quelques résultats publiés par ailleurs permet donc d'apprécier la marge des progrès que l'on peut espérer.Cependant la structure des exploitations, les difficultés d'accès, l'exode rural, le faible niveau technique des exploitants et les difficultés d'investissements, sont autant de problèmes qui restent à résoudre. 

Mots-clés : | | | | | | | |
Present level of plant production in the mountainous areas of the Massif Central and potentialities

Investigations on the potentialities of various crops have been carried out for three years on the I.N.R.A.-S.E.I. Estate of Marcenat. This estate is located at an altitude of 1 070m in the small agricultural region called Cézollier.The climate is characterized by a mean temperature not higher than 8°C, a rainfall of over 1 200 mm, and dominant West winds. Temperature is the climatic element that hinders plant growth.The present production level of the permanent pastures, situated at the bottom of thalwags or on the slopes of hills, lies between 6 and 7 tons of D.M. per hectare (practically no mineral fertilizers are applied).On the so-called mountain pastures, where there is free grazing with the penning of animals, the production would be around 1 000 kg D.M. per hectare.Tillage crops are rare in the mountains and cover only a small acreage.The results obtained at Marcenat may contribute to the study of forage potentialities.
The production potential of permanent grassland, when lightly cultivated, is rather high (10.8 tons D.M/ha). With leys, levels exceeding 13 tons D.M/ha may regularly he reached,Annual fodder plants have only been considered as pioneer crops, facilitating the subsequent growing of more delicate species.The yields of cereals, barley and eats, and of potatoes proved interesting, but at the present moment there is no possibility of commercializing them in many places.The comparison between the present level of production and the potential level, as it may be estimated from the Marcenat results and from a few other published results, shows what progress may be hoped for.The structure of agricultural holdings however, and the difficulties of access, the f1ight of the land, the low technical level of the farmers, the difficulties of investments, are problems which still remain to be solved. 

Télécharger l'article

PDF - 861,53 ko