Numéro #120

15 décembre 1989

Numéro non thématique

Intensification des prairies des marais de l'Ouest. II-Fertilisation et méthodes de diagnostic de la nutrition minérale

auteur : | co-auteurs :

Pour apprécier la marge de progrès possible pour la production des prairies des marais de l'Ouest de la France, le potentiel de production pédoclimatique a été déterminé pour la première repousse de printemps. Il est élevé et semblable à celui d'autres régions réputées plus favorables (vitesse de croissance potentielle de l'herbe : 10 à 15 kg MS/ha/°.j).
Pour expliquer les écarts entre la production obtenue par les éleveurs avec une fertilisation azotée de 50-80 kg N/ha et le potentiel, les courbes de dilution qui relient les teneurs en N, P, K à la matière sèche produite ont été utilisées.
La courbe de dilution de l'azote (N non limitant) montre que :
- dans tous les cas, la dose utilisée par l'éleveur est très insuffisante ; même multipliée par 1,5 à 2, elle ne permet pas d'atteindre le potentiel ;
- dans certains parcelles, l'insuffisance minérale en P et en K a été identifiée par la distance des points aux courbes de dilution P et K. Un essai complémentaire le confirme.
Les techniciens de terrain peuvent mettre en œuvre dès aujourd'hui cette démarche légère par la mesure des productions et des teneurs en éléments minéraux de l'herbe. Les courbes de dilution N, P, K seront des outils de diagnostic et de classement par rapport à l'insuffisance minérale.

Mots-clés : | | | | | | | | | |

In the fens of western France, the productivity of pastures is generally low. In order to evaluate the possible progress, the pedo-climatic production potential of the first Spring re-growth was determined. It is high and similar to that of other regions, reputed to be more favourable. The potential growth-rate of grass is between 10 and 15 kg DM/ha/°.day.
In order to explain the differences between the production obtained by farmers with levels of nitrogen fertilizers of 50-80 kg N/ha and the potential production, we have utilized the dilution curves of N, P, K, which link the contents of the elements to the dry matter produced.
The dilution of nitrogen (non-limiting N) shows that :
- in every case, the rate used by the farmers is quite insufficient ; even when multiplied by 1,5 to 2, the potential is not reached ;
- in certain plots, there is a limitation of the efficiency of N by another factor. The deviations from the P and K dilution curves suggest that there is a deficiency in these minerals. This is confirmed by a complementary experiment.
The advisory people working in the region can henceforth make use of this easy method, consisting in measuring the yields and mineral contents of the herbage. The dilution curves of N, P, K can be used for the diagnosis of mineral shortages and the evaluation of the fields according to them.

Télécharger l'article

PDF - 623,94 ko