Numéro #191

18 octobre 2007

Productions fourragères et adaptations à la sécheresse (2e partie)

Impacts de la sécheresse de 2003 sur les résultats technico-économiques en élevage bovin allaitant Charolais

auteur : | co-auteurs :

L'analyse sur 6 années (2000 – 2005) des résultats technico-économiques d'un groupe constant de 74 exploitations de type bovin allaitant charolais du nord du Massif Central permet d'étudier l'impact de la sécheresse de 2003 sur les systèmes de production et sur l'économie de ces exploitations.
La sécheresse n'a pas affecté la productivité en veaux ni la productivité pondérale (kg de viande produits/UGB) ; les systèmes de production, identifiés par le type de mâles vendus, sont restés relativement stables : le produit bovin de 2003 n'est pas en rupture avec les autres années. Les charges alimentaires du troupeau ont, quant à elles, augmenté de plus de 30% d'où un baisse de la marge brute bovine en 2003. Les aides spécifiques calamité ont compensé ces charges supplémentaires, mais n'ont pas été suffisantes pour compenser la baisse de rendement, et donc de marge, des cultures de vente. Globalement, le revenu par travailleur accuse une baisse de 8%. Ces moyennes cachent une certaine disparité des revenus ; la recherche de l'autonomie alimentaire globale à l'échelle de l'exploitation semble être un facteur de maintien du revenu en année sèche.

Mots-clés : | | | | | | | | | | | | |
Effects of the 2003 drought on the technical and economic results of a Charolais suckling-cattle farm

The technical and economic results of a constant group of 74 farms with suckling cattle of the Charolais breed were analysed for 6 years (2000-2005); the results were used to study the effects of the 2003 drought on the production systems and the economics of these farms. The drought had no effect on the calf productivity nor on that of the amount of meat (kg meat produced per L.U.) ; the production systems, identified by the type of male animals marketed, remained relatively unchanged : the 2003 cattle production was not significantly different from that of the other years. The feeding charges did increase by over 30%, hence a decrease of the gross margin for cattle in 2003. The specific subsidies allocated to alleviate the effects of the drought ('aides calamité') did compensate the extra expenses incurred, but were not sufficient to cover the diminution of the yields and thus of the margins of the cash crops. Overall, there was a decrease by 8% in the income per worker. This figure however conceals a certain variation among incomes; aiming at self-sufficiency for feeding at the level of the individual farm appears to be positive for the maintenance of income in a dry year.

Télécharger l'article

PDF - 338,19 ko